Le canoë est une des merveilleuses activités auxquelles vous pouvez vous adonner durant votre séjour en montagne. Comme toute activité à sensation forte, celle-ci doit être encadrée et ne doit jamais se pratiquer sans la présence d’un encadrant certifié. Il faut reconnaître que descendre les rapides n’est pas une activité sécuritaire, même si elle est merveilleuse et provoque de fortes sensations.

Adopter la bonne tenue pour faire du canoë

Le canoë est une activité qui vous mettra au contact de l’eau. De ce fait, une tenue adaptée au contexte devra être adoptée. Pourtant, le maillot de bain n’est pas ce qu’il y a de plus confortable pour descendre les rapides. Aussi les professionnels de l’activité conseillent-ils de simplement porter une tenue légère, comme un T-shirt et un short. Aucune chaussure ouverte n’est tolérée afin de protéger les doigts des pieds des accidents durant le parcours. Un arrêté ministériel daté du 4 mai 1995 énonce que le port de chaussures fermées est même obligatoire ainsi que le port d’un gilet de sauvetage. Si l’envie vous prend, vous pouvez louer des combinaisons et porter un coupe-vent.

Choisir un bon encadrant pour faire du canoë

Beaucoup pensent qu’un encadrant n’est pas nécessaire lors d’une descente en canoë sauf s’il y a des enfants parmi les pratiquants. Pourtant, il est toujours judicieux d’avoir une personne expérimentée pour vous accompagner, notamment d’une personne qui connaisse bien la région. Vous pouvez bénéficier facilement d’un encadrant en vous inscrivant comme membre d’un club de montagne. Bien avant de louer vos équipements de canoë, renseignez-vous toujours sur la personne qui pourrait vous encadrer ou du moins, vous surveiller à l’embarcadère et vous attendre au débarcadère. Cette présence est très conseillée lors d’une première descente en canoë.

Attention aux mineurs en faisant du canoë !

Faire du canoë avec des enfants n’est pas interdit, mais des précautions particulières devront être prises, notamment en ce qui concerne l’encadrement. Un moniteur devra toujours être présent aux côtés des enfants mineurs qui veulent essayer la descente des rapides et ce, quel que soit l’endroit choisi pour s’adonner à l’activité. Cet encadrant devra être majeur et devra avoir une qualification fédérale en tant qu’initiateur ou moniteur.

glamping
Article précédent
Amoureux de séjour en montagne, découvrez le glamping!
Article suivant
Pas d'autres articles